//Service à la Bridage de l’OTAN – 1951-1992

Service à la Bridage de l’OTAN – 1951-1992

En 1951, le 79e Régiment de campagne, ARC rejoint le 27e Groupe-brigade d’infanterie canadienne (GBIC) dans le Nord de l’Allemagne sous le commandement de l’Armée britannique du Rhin (BAOR). Au lieu de la pièce de 25 lb, arme standard de l’artillerie de campagne au Canada, le régiment reçoit d’abord l’obusier tracté américain de 105 mm, pièce standard de l’OTAN à l’époque. Le régiment revient cependant à la pièce de 25 lb afin de résoudre les problèmes d’approvisionnement et d’incompatibilité avec ses unités sœurs britanniques. Le régiment est cantonné à Hohne et, par la suite, au Fort Prince of Wales, près de Soest, dans la haute vallée de la Ruhr. Rebaptisé 3 RCHA en 1953, il est remplacé en novembre 1953 par le 2 RCHA lors de la permutation du 27 GBIC avec le 1 GBIC.

Au cours des 13 prochaines années, les 1, 2, 3 et 4 RCHA iront à tour de rôle en Allemagne. En 1967, le 1 RCHA devient le régiment d’artillerie permanent en Allemagne comme élément du 4 GBIC (plus tard le 4e Groupe-brigade mécanisé du Canada – GBMC). Le régiment déménage au Sud dans la Schwarzwald (Forêt-Noire) avec le reste du groupe-brigade en 1970 et devient la force de réserve du Groupe d’armées du Centre, basée à Lahr, en Allemagne. Il y restera jusqu’en 1992, lorsque le groupe brigade commence à se retirer de l’Europe.

La contribution des artilleurs à l’OTAN comprend aussi la 1re Batterie de missiles surface-surface (MSS) équipée des missiles nucléaires tactiques Honest John, de 1960 à 1970. Les charges sont gardées par les États-Unis qui les distribueront au Canada dans l’éventualité d’une attaque soviétique. La 2e Bie MSS était cantonnée à la BFC Shilo pour entraîner les artilleurs canadiens au tir de missiles nucléaires. 4. En 1975, les 128e et 129e Batterie d’artillerie antiaérienne (BAAA) sont réactivées pour protéger les aérodromes canadiens en Allemagne. De 1987 à 1992, les batteries sont sous le commandement du 4e Régiment d’artillerie antiaérienne (4 RAAA), lequel comprend aussi la 127 BAAA pour la défense aérienne du 4 GBMC. Le 4 RAAA voit ses effectifs réduits à zéro en 1992 dans le cadre de la fermeture du 4 GBMC à la fin de la guerre froide.

 

2020-02-09T18:02:28-05:00L'Histoire|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens