///MGen Sir S Steele KCMG, CB, MVO (1849 – 1919)

MGen Sir S Steele KCMG, CB, MVO (1849 – 1919)

Samuel Benfield Steele est né à Purbrook, Ontario en 1849, il était le fils d’un capitaine retraité de la Marine Royale. Suivant la tradition militaire familiale il s’enrôla dans la Milice de Simcoe pendant les “Raids Féniens” de 1866. Il se qualifia pour une commission d’enseigne, toutefois il préféra servir dans les rangs afin de prendre de l’expérience. Comme soldat il accompagna Wolseley dans son expédition à la Rivière Rouge.Après son retour en Ontario, étant toujours très intéressé par la vie militaire, il fut un des premiers à s’enrôler dans la première unité de la force régulière de l’Armée canadienne, la Batterie “A” de l’Artillerie royale canadienne. Un actif et robuste soldat, le jeune Sam Steele a rapidement maîtrisé une certaine connaissance de l’artillerie et fut promu sergent.

En août 1873, les plans établis pour la création de la “Police à cheval du Nord-Ouest” (North West Mounted Police). Le sergent Steele s’organisa pour être présenté au major Walsh, l’officier-recruteur de la Force. Ayant fait les arrangements nécessaires pour servir comme sergent-major de Walsh si sa libération de l’artillerie pouvait être arrangée, Steele fit donc appel au lieutenant-colonel French, (celui-ci deviendrait le premier commissaire de la “Police à cheval du Nord-Ouest”) qui lui accorda la libération requise. Steele était le troisième homme a s’enrôler. Il prit part à la première grande marche vers l’ouest de la “Police à cheval du Nord-Ouest” en 1874, voyageant plus de 1,255 milles à cheval.

La tâche de Steele était principalement de maintenir l’ordre sur le territoire où on construisait le chemin de fer Canadien Pacifique, faisant observer la prohibition et maintenant l’ordre en général.

En avril 1885 il fut nommé Surintendant et, lorsque la Rébellion du Nord-Ouest éclata, il organisa un groupe monté qu’on nomma les “Scouts de Steele” (Steele’s Scouts). Il a par la suite commandé la cavalerie qui est allée à la poursuite de “Big Bear”.

En 1887 on l’envoya dans les Kootenays où des mineurs américains se battaient avec les autochtones. Il y établit le Fort Steele, qui est maintenant un parc historique. Pendant la ruée vers l’or du Klondike, Steele fut envoyé dans le Nord pour maintenir la paix aux passages montagneux entre la côte-ouest de l’Alaska et les champs aurifères canadiens. Ses exploits dans le Klondike son légendaires; plusieurs auteurs ont raconté les exploits de “Smoothbore Steele” surnom faisant allusion à ses origines comme artilleur.

Le calme revint à peine au Klondike que la guerre éclata en Afrique du Sud. Steele démissionna de la “Police monté à cheval du Nord-Ouest” et devint le commandant fondateur du “Lord Strathcona’s Horse” en 1899. Après la guerre il resta en Afrique du Sud pour commander la section du Transvaal de la force constabulaire à cheval de l’Afrique du Sud.

Il revint au Canada en 1906 et joignit la Force Permanente, commandant un après l’autre les districts militaires de Calgary et Winnipeg et parvenant au grade de major-général. En 1914 il devint Inspecteur-général pour l’Ouest du Canada et était responsable pour l’entraînement des troupes de l’ouest pour le 2e Contingent de la Force Expéditionnaire Canadienne. Il commanda et entraîna la 2e division canadienne et l’accompagna en Angleterre mais non au front. Il demeura commandant de la région de Shorncliffe. Il se retira de l’armée en 1918.

La retraite ne convint pas très bien à Sam Steele et, approchant soixante-dix ans, il meurt le 30 janvier 1919 à Londres, Angleterre. On lui fit des funérailles de héros.

Avec son décès, une ère venait de passer, l’ouest canadien ne serait plus jamais le même et personne d’autre ne surpasserait Steele. Sa vie et son service marquèrent grandement notre histoire.

Ses premières années avec l’Artillerie royale canadienne contribuèrent énormément à former l’homme. C’est par des hommes comme lui que le Régiment Royal joua un rôle primordial à l’ouverture de l’ouest du Canada – il était unique.

2019-11-27T19:10:57-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens