///MGen JF Wilson (1852-1911)

MGen JF Wilson (1852-1911)

Le major-général James “Cupid” Wilson est né en 1852 à Kingston, Ontario. Après un court service comme “enseigne” avec le “47th Battalion of Volunteer Infantry” il joignit la Batterie de campagne de Kingston en 1871 et fut attaché à la Batterie “A” de la Force Permanente. Il fut un des officiers fondateurs de la Batterie “A”.En 1884, au grade de major, il se porta volontaire pour service en Égypte et fut prêté à la 1ère Brigade de l’Artillerie royale et servit au Soudan. Son service comme combattant lors de cette campagne lui mérita la distinction d’être un des premiers canadiens de la Force permanente à servir outre-mer. Il se distingua et fut “Mentionné aux Dépêches” et reçut l’Étoile de Khédive.

En 1885 on le rappela du Soudan pour servir avec la Batterie “A” lors de la “Rébellion du Nord-Ouest”. Pendant l’hiver 1885 on lui donna la tâche non enviable d’établir la garnison de Fort Otter à Batoche et cela juste avant le retour de la Batterie à Kingston.

En juillet 1892 il dirigea un détachement d’artilleurs à l’Île-aux-Coudres, dans le fleuve
St-Laurent, où il captura le capitaine Bouchard, le “roi des contrebandiers” avec une importante cache de liqueurs de contrebande.

Avec la réorganisation du Régiment en 1893, une partie des batteries “A” et “B” et toute la batterie “C” furent réorganisées dans les compagnies Numéro 1 et Numéro 2 de la Garnison de l’Artillerie royale canadienne à Québec. Le lieutenant-colonel breveté Wilson fut nommé commandant de la Compagnie Numéro 1.

En juillet 1897 il était maintenant commandant de l’École d’Artillerie royale à Québec et en même temps occupait le poste d’Inspecteur de l’Artillerie pour les districts militaires 5 à 9 et numéro 12. Le 25 février 1898 il était promu lieutenant-colonel et en décembre 1903 il assumait la position d’Inspecteur de l’Artillerie de Garnison.

Le 1er mai 1903 le colonel breveté Wilson devenait le premier canadien, né au Canada, à être Colonel Commandant du Régiment royal de l’Artillerie canadienne. L’année suivante on reconnut son service distingué et on le nomma aide-de-camp honoraire du Gouverneur-général, Lord Earl Grey.

Lors de l’ouverture du camp de Petawawa en 1907, le colonel Wilson devint le premier commandant du camp. Ses quartiers, une maison très modeste sur une colline porte encore le nom : “nid de Cupidon” (Cupid’s Nest)… le Colonel avait une réputation de coureur de jupons.

Le 15 novembre 1907 le colonel Wilson avait l’honneur singulier d’être le premier canadien-né à être nommé général de la Force Permanente. Cette promotion bien méritée en reconnaissance de service n’était pas sans ironie. Le message de promotion se lisait comme ceci, “le colonel J.F. Wilson, ADC, Colonel Commandant de l’Artillerie royale canadienne (RCA) ayant été trouvé physiquement inapte pour le service, est placé sur la liste des retraités et aura le grade honoraire de major-général lors de sa retraite”. Ainsi se terminait une carrière de 41 ans de service; une carrière qui se distingua par de nombreuses primeurs particulièrement au service des canons.

2019-11-27T19:10:02-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens