///MGen HA Panet CB, CMG, DSO (1869 – 1951)

MGen HA Panet CB, CMG, DSO (1869 – 1951)

Le major-général Henri Alexandre Panet est né le 24 juillet 1869 à Québec et gradua du Royal Military College (RMC) à Kingston l’été de 1891. Il se qualifia lieutenant dans l’Artillerie royale canadienne le 2 mai 1894.En octobre 1899, le capitaine Panet fut nommé au 2ième Bataillon (service spécial) du Régiment Royal Canadien et envoyé avec le 1er Contingent en Afrique du Sud où il devrait se joindre à la Batterie “C”. Il apprit avec regret que sa batterie n’arriverait pas avant le mois de mars et qu’avec le remplacement de Ladysmith par Buller et la reddition du Général Cronje à Paardeberg Drift, qu’il n’aurait pas l’occasion de se battre.

Ses craintes s’avérèrent sans fondement puisque la Batterie “C” fut nommé à la “Force de Campagne Rhodésienne” et commença aussitôt son voyage légendaire. Panet voyagea avec sa batterie de Capetown à Beira, Afrique portugaise de l’est par navire. Après le débarquement, ils commencèrent leur marche à travers la Rhodésie et le Transvall afin de se joindre aux forces du colonel Plummer pour la relève de Mafeking. Cette marche mémorable fut décrite par le Maréchal Lord Roberts comme “étant d’une rapidité incroyable”. Sous la direction de Panet, un camp fortifié du nom de Fort Canada, fut érigé à Rustenberg. Des sections de la Batterie “C” donnant leur appui à des colonnes d’infanterie et opérant à partir de la sécurité du Fort Canada firent une douzaine de sorties dans la campagne avoisinante. En reconnaissance de sa contribution à cette campagne il se vit décerner l’Ordre du Service distingué (DSO).

À son retour au Canada en mai 1901 il fut promu major et nommé adjutant d’état-major au Royal Military College (RMC). De 1905 à 1909 il eut deux autres nominations d’officier-sénior à l’état-major. En 1909 il fut nommé commandant de la Batterie “B”. La batterie prospéra sous son commandement et gagna deux fois la coupe convoitée “Challenge Cup” de l’Artillerie royale canadienne.

Le 1er mai 1911 il fut promu lieutenant-colonel et nommé Commandant de la Brigade de l’Artillerie royale canadienne jusqu’à la fin de 1916 et simultanément Commandant de l’École d’Artillerie royale canadienne à Kingston. Pendant son commandement il démontra un intérêt personnel pour l’entraînement. Sa bridage était très impliquée dans l’entraînement des unités d’Artillerie de la Milice Active. En 1912, 26 batteries de campagne venant de l’est et du centre du Canada se réunirent à Petawawa pour s’entraîner et son implication fut résumée ainsi par un artilleur de la Première Guerre Mondiale.

“Je peux dire que l’Artillerie canadienne n’aurait pu faire un tel travail sans l’excellent entraînement pré-guerre qu’elle a reçu des officiers et instructeurs de tir tel que Burstall, Panet, Elkins, Boak, Constantine et plusieurs autres de l’Artillerie royale canadienne à Petawawa. Le Canada leur doit une grande dette.”

À la veille de la première Guerre Mondiale, Panet est à Petawawa avec sa Brigade. Après un séjour à Kingston, ils se retrouvent à Valcartier pour aider avec l’administration et l’entraînement de la “Force Expéditionnaire Canadienne”.

Le 26 août la Bridage fut mobilisée et le 1er octobre ils partirent pour l’Angleterre où ils passèrent un hiver misérable sur les plaines de Salisbury. Le lieutenant-colonel Panet se déploya avec sa Brigade dans la Flandre le 25 juillet 1915. Après avoir été placé en réserve, ils virent finalement de l’action sur la Somme à la fin de novembre. Le 24 juin 1916 il fut promu colonel et “mentionné dans les Dépêches”. Il recevra cette distinction six autres fois.

En décembre 1916, il fut promu brigadier-général et nommé Commandant de l’Artillerie Royale de la 2ième Division canadienne, position qu’il occupa jusqu’en avril 1919. Il fut promu de nouveau le 4 mai 1921 et servit comme Officier commandant du District numéro 1 d’octobre 1919 jusqu’en juin 1922 et du District numéro 2 de juin 1922 à juin 1923. Il fut nommé Adjudant général le 1er juillet 1922 et pris sa retraite le 31 décembre 1930, après avoir servi le Régiment Royal pendant plus de 40 ans.

Après sa retraite, le major-général Panet continua de servir le Régiment Royal comme Colonel Commandant de l’Artillerie canadienne du 1er novembre 1934 au 17 janvier 1948.

Le major-général Panet mourut à Kingston le 14 août 1951 et fut enterré avec tous les honneurs militaires.

2019-11-27T19:10:56-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens