///LGen AB Leslie OMM, MSC, MSM, CD (1957- )

LGen AB Leslie OMM, MSC, MSM, CD (1957- )

Andrew Leslie est né en décembre 1957. Il fait ses premières années d’études au Canada, aux États Unis, en France, à Chypre et en Suisse. Suivant la tradition militaire de sa famille, il s’enrôle dans la Réserve de l’Armée de terre en 1977 (30e Régiment d’artillerie de campagne) à l’Université d’Ottawa. Il entreprend ensuite des études supérieures à Londres, en Angleterre, tout en étant affecté à la Honorable Artillery Company. En 1980, il assiste à un séminaire organisé à Vienne, en Autriche, par l’Académie mondiale pour la Paix à l’intention du personnel de l’ONU. En 1981, il est muté dans la Force régulière et affecté au 1 RCHA, en Allemagne. Pendant cette période, il suit le cours de commandant de troupes de l’Armée de terre britannique, le cours de commando de l’Armée de terre française, le cours de combat corps à corps et le cours de renseignement de combat.Après avoir effectué une série de périodes de service en campagne auprès d’unités de combat mécanisées et aéroportées en Allemagne, à Chypre et au Canada et avoir occupé des postes de commandement jusqu’au niveau du régiment, au début de 1995, il est promu colonel et nommé chef d’état major du secteur Sud (au niveau de la brigade) auprès de la mission des Nations Unies en ex Yougoslavie. La Médaille du service méritoire lui est décernée en reconnaissance de ses actions sur la ligne de feu pendant les combats menés autour de Knin en août 1995. Il accède ensuite au poste de chef d’état major de l’ONURC (au niveau de la division), puis à celui de chef d’état major de la FPNU (au niveau de la mission). Après la passation des pouvoirs des Nations Unies aux forces de l’OTAN, le brigadier-général Leslie revient dans l’Ouest du Canada en qualité de chef d’état major du Secteur en 1996 et sert à ce titre durant les inondations au Manitoba, au printemps 1997.En juillet 1997, il devient commandant du 1er Groupe brigade mécanisé du Canada (1 GBMC), une formation principalement composée d’infanterie, où l’accent est mis sur l’entraînement interarmes de tir réel. Au début de 1998, le 1 GBMC est déployé sur la rive Sud de Montréal pour contribuer aux opérations de secours aux sinistrés pendant la tempête de verglas. Le 1 GBMC participe ensuite à une série presque ininterrompue d’exercices aux niveaux du groupement tactique et de la brigade. La même année, le brigadier-général Leslie reçoit l’Ordre du mérite militaire. Au début de 1999, le 1 GBMC oriente davantage ses efforts vers des missions complexes de soutien de la paix et de rétablissement de la paix, dans l’attente d’un déploiement au Kosovo.

Son instruction comprend une variété de cours, comme le cours de commandant d’équipe de combat, le cours du Collège d’état major de l’Armée et le Collège d’état major des Forces canadiennes. Il est titulaire de diplômes en économie et en histoire militaire, y compris un diplôme de maîtrise en études sur la conduite de la guerre, conféré par le CMR. À la fin de 1999, il est promu brigadier-général après avoir terminé le Cours supérieur des études militaires et le Cours des études de sécurité nationale, à Toronto.

En 2000, il devient le J6 des Forces canadiennes et est responsable des groupes et régiments de la force de campagne des communications, du renseignement électromagnétique et des opérations des réseaux informatiques. Nommé commandant du Secteur du Centre de la Force terrestre en 2002, il a sous ses ordres un groupe brigade de la Force régulière et trois autres de la Réserve, ainsi que de nombreux établissements d’instruction, formations de soutien, bases et unités.

En juillet 2003 le major-général Leslie est désigné commandant du système de la doctrine et de l’instruction de la force terrestre. Le major-général Leslie est désigné commandant adjoint de la Force internationale d’assistance à la sécurité à Kabul, Afghanistan en août 2003. Suite à son service en Afghanistan, le major-général Leslie est nommé comme Assistant au Chef d’état-major de l’Armée de terre intérimaire. Dans 2006, il est promu lieutenant-général est nommé à son poste actuel comme Chef d’état-major de l’Armée de terre.

2019-11-27T19:10:55-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens