///Le LGen, L’Honorable Roméo A. Dallaire OC, CMM, MSC, CD (Ret’d), BSc (1946- )

Le LGen, L’Honorable Roméo A. Dallaire OC, CMM, MSC, CD (Ret’d), BSc (1946- )

Date de naissance: Le 25 juin 1946

Le lieutenant-général Roméo A. Dallaire est né à Denekamp, aux Pays Bas. Il s’est enrôlé dans l’armée canadienne en 1964 après avoir été membre des cadets et de la Force de réserve pendant quatre ans. Il a étudié au Collège militaire royal de Saint-Jean (Québec) et a obtenu un baccalauréat ès sciences du Collège militaire Royal de Kingston (Ontario). Il a également suivi des cours au Collège de commandement et d’état major de la Force terrestre canadienne, à Kingston, et au Marine Corps Command and Staff College des États Unis, en Virginie.

Il a occupé divers postes de commandement, d’état major et d’instruction au Canada et en Allemagne, dont ceux de commandant du 5e Régiment d’artillerie légère du Canada, à Valcartier (Québec), directeur – Besoins en ressources terrestres responsable de tous les besoins de la Force terrestre canadienne en matière d’équipement opérationnel, et directeur – Artillerie.

En 1989, il a assumé le commandement du Collège militaire royal de Saint-Jean. Après avoir suivi, en 1991, le cours supérieur de commandement et d’état major au Royaume Uni, il a été nommé commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, à Valcartier. En 1993, il est devenu commandant de la Mission d’observation des Nations Unies Ouganda Rwanda (MONUOR) et de la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda (MINUAR), cette dernière lui ayant valu la Croix du service méritoire.

De septembre 1994 à octobre 1995, il a occupé simultanément les postes de commandant adjoint du Commandement de la Force terrestre à Saint Hubert (Québec) et de commandant de la 1re Division du Canada. En juin 1995, la Conférence des associations de la défense lui a décerné le prix Vimy. Plus tard cette année là, il a dirigé le Secteur du Québec de la Force terrestre.

En janvier 1996, il a reçu la médaille de la Légion du Mérite des États-Unis. Plus tard au cours de l’année, il est devenu chef d’état major du Sous ministre adjoint (Personnel) puis, en 1998, Sous ministre adjoint (Ressources humaines – Militaires).

En 1999, le lieutenant-général Dallaire a été nommé au poste de conseiller spécial auprès du Chef d’état-major de la Défense (Perfectionnement professionnel des officiers).

Depuis qu’il a pris sa retraite des Forces canadiennes, le 18 avril 2000, le lieutenant général Dallaire s’efforce de sensibiliser la population canadienne au syndrome de stress post traumatique. Il a reçu une bourse du Carr Center for Human Rights Policy, à la Kennedy School of Government de l’Université Harvard, et poursuit son travail de conseiller spécial auprès de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) sur les questions touchant les enfants victimes de la guerre dans le monde entier ainsi qu’auprès du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international sur la non prolifération des armes portatives.

Il a en outre reçu le titre de Fellow de l’Université Ryerson ainsi qu’un doctorat honoris causa de nombreuses universités canadiennes.

Le lieutenant-général Dallaire a été reçu membre de l’Ordre du Canada en 2002. Grâce à son livre reconnu à l’échelle internationale intitulé “J’ai serré la main du diable – La faillite de l’humanité au Rwanda”, il s’est vu décerner, en 2004, le prix littéraire du gouverneur général dans la catégorie « essais » et a récolté de nombreux prix littéraires internationaux. Cet ouvrage sera au centre d’un long métrage qui devrait prendre l’affiche en 2006. Récemment, la gouverneure générale du Canada, Adrienne Clarkson, lui a remis la médaille Pearson pour la paix au nom de l’Association canadienne pour les Nations Unies.

Le lieutenant-général Dallaire est âgé de 58 ans et il siégera au Sénat à titre de membre du Parti libéral du Canada.

2019-11-27T19:29:35-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens