///Le Brigadier PAS Todd, CBE, DSO, ED, CD (1898-1996)

Le Brigadier PAS Todd, CBE, DSO, ED, CD (1898-1996)

Originaire d’Ottawa, le brigadier Percy Arthur Stanley Todd a fait ses études à Bedford en Angleterre et à l’Ottawa Collegiate Institute. L’année suivant le début de la Première Guerre mondiale, il est parmi les 200 jeunes candidats se disputant les 53 places disponibles à ceux qui se présentent au concours de sept jours. Heureux candidat, il complète le cours intensif de temps de guerre d’un an et en 1916, il est commissionné sous-lieutenant de l’Artillerie royale. Il part bientôt pour le Royaume-Uni.Après un entraînement en Angleterre, il quitte pour l’Égypte en juillet 1917. Après plus d’un an de guerre lente et pénible en Égypte et en Palestine, il contracte la diphtérie et en novembre 1917 est rapatrié au Caire pour ensuite être muté en Angleterre. Il est libéré de l’Armée de terre britannique et revient au Canada en 1919.

Après une brève rechute dans sa maladie, il occupe le poste de directeur régional pour une compagnie d’assurances, tout en continuant de servir dans la Governor General’s Foot Guards de la milice active non permanente. En janvier 1921, il est envoyé à la 1ère Brigade de campagne de l’Artillerie royale canadienne où il sert jusqu’à ce qu’éclate la Deuxième Guerre mondiale, accédant au commandement de la brigade comme lieutenant-colonel.

Au début de 1940, il s’engage comme volontaire dans le service actif, revenant au grade de major. Après s’être assuré du départ de ses artilleurs pour l’Angleterre, il passe six mois comme instructeur au Centre canadien d’instruction de l’Artillerie à Kingston. Il est bientôt nommé commandant d’une batterie du 5e Régiment de campagne et en novembre 1941 est affecté comme major de brigade au quartier général de l’Artillerie royale canadienne de la 2e Division du Canada. A la fin de 1942, il se voit attribuer l’Ordre de l’Empire britannique et est promu au commandement du 4e Régiment de campagne, poste qu’il détient pendant un an jusqu’à sa nomination en janvier 1943 comme commandant de l’Artillerie royale, 3e Division du Canada avec promotion au grade de brigadier.

Il est responsable de l’instruction, de la préparation et de la mise en oeuvre d’un plan de feux massif pour les trois services à l’appui de la 3e Division au jour J de l’assaut en Normandie; il coordonne l’appui feu du pont du N.M.S. Hilary. La difficulté de faire feu du pont d’un navire tanguant sur une mer houleuse et la nécessité d’une direction unique de toutes les opérations présentent de nombreux défis. Le succès du débarquement montre à l’évidence le soin de la préparation. En reconnaissance de son travail, il est récompensé de l’Ordre du service distingué.

En novembre 1944, il est nommé commandant de corps de l’artillerie royale, 2e Corps du Canada et en juin 1945 reçoit le commandement de la 1ère Brigade d’infanterie (souvent nommée la Brigade canadienne de Berlin). Il rentre bientôt au Canada et est placé sur la liste de réserve.

De retour à la vie civile, le brigadier Todd est nommé directeur général de Hamilton Street Railway et maintient son association à l’armée. Il est nommé commandant de l’Artillerie royale de la 1ère Division (milice) en janvier 1946, poste qu’il occupe jusqu’en septembre 1954 alors qu’il est transféré à la réserve supplémentaire. Il sert comme colonel honoraire du 18e Régiment de campagne de 1954 à 1959 et comme colonel commandant honoraire du Régiment royal de l’Artillerie canadienne de 1958 à 1962. A ce titre il représente activement tous les artilleurs canadiens.

Le brigadier Todd a joué un rôle majeur dans la réouverture du Collège militaire royal (RMC) après la guerre et a occupé le poste de président de la Conférence des associations de défense. Ses états de service à sa patrie et à ses artilleurs ont rarement été égalés.

Brigadier Todd est décédé en 1996.

2019-11-27T19:10:01-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens