///Col, L’Honorable JR Matheson OC, KSTJ, CD, QC, LLD (1917- )

Col, L’Honorable JR Matheson OC, KSTJ, CD, QC, LLD (1917- )

John Ross Matheson naît à Arundel, au Québec, le 14 novembre 1917, mois de la bataille de Passchendaele, durant la Première Guerre mondiale. Il est le seul fils et l’aîné des quatre enfants du révérend Dawson et de Gertrude Matheson, de Québec. En mai 1937, il s’enrôle dans la 57e Batterie de campagne de l’Artillerie royale canadienne (RCA), à Québec. D’Artilleur, il obtient les grades de Bombardier, puis de Sergent. En septembre 1939, il est transféré au Corps-école d’officiers canadiens, à l’Université Queen’s, à Kingston, où il est formé par des militaires du Royal Military College et de la Royal Canadian Horse Artillery. Le 6 juin 1940, il est posté à la 1re Batterie de campagne RCA, au camp Petawawa puis outre-mer, au camp Borden. Une fois rendu en Angleterre, il est affecté au contrôle du tir sur la côte sud : durant les mois de décembre 1940 et 1941 ont lieu des bombardements intensif (blitz).M. Matheson est le seul officier à avoir servi, en temps de guerre, dans les trois batteries du 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery. D’abord affecté aux canons à la Batterie B en octobre 1941, il passe ensuite au Quartier général de la 1re Division, en juillet 1942, à titre d’officier d’état-major – Renseignement pour l’Artillerie. Durant sa période de service à ce poste, le Capitaine Matheson est renvoyé au Collège d’état-major, au Canada. En février 1943, il se présente devant le Brigadier Bruce Matthews pour demander de rejoindre son régiment. Les Alliés se trouvent dans une situation difficile et il veut retourner au front.

Le Capt Matheson participe au débarquement de la 1re Division du Canada durant l’Opération HUSKY, l’invasion de la Sicile. Il est alors officier observateur avancé (OOA) pour la Batterie A, 1 RCHA, qui débarque sur les plages de Pachino. Il conserve son poste tout au long de la campagne sicilienne et est l’un des premiers OOA à débarquer sur le continent italien, à Reggio di Calabria. Il demeure affecté au contrôle du tir des canons du 1 RCHA, en appui à certaines des meilleurs régiments du Canada au cours de leur progression vers le nord le long de la côte adriatique de l’Italie. Il travaille pour un grand nombre d’unités : Royal 22e Régiment, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, Royal Canadian Regiment, 48th Highlanders, West Nova Scotias, Hastings and Prince Edwards, Loyal Edmontons, Seaforth Highlanders et Carleton and Yorks. Le Capt Matheson combat en fait avec chacun des neuf bataillons de la 1re Division du Canada, ainsi qu’avec des unités de la Brigade britannique de Malte. Il participe aux batailles sanglantes de la campagne italienne jusqu’au jour où, alors qu’il se prépare à traverser la rivière Moro et à se joindre au combat avec le West Nova Scotias, il est blessé par un obus à éclatement aérien destiné à déranger les troupes et à leur interdire la principale route menant à Ortona. Six éclats d’obus se logent dans son crâne et le Capt Matheson est d’abord donné pour mort. Il est cependant hospitalisé à Bari, en Italie, puis à Alger et dans de nombreux hôpitaux militaires britanniques et canadiens. Après avoir passé plusieurs mois à se rétablir à l’hôpital Sainte-Anne de Bellevue, où il rencontre sa future épouse, Edith, il reçoit son congé en 1945. Il s’engage alors dans une carrière juridique et politique.

M. Matheson est élu quatre fois député du comté de Leeds entre 1961 et 1968; durant ce temps, il préside le Comité permanent des Affaires extérieures, travaille comme secrétaire parlementaire du premier ministre Lester B. Pearson et participe au Comité spécial sur la Défense. Il s’intéresse tout particulièrement à la défense et au renseignement. En 1961, il sert d’observateur pour les Nations Unies et, plus tard, il participe à plusieurs missions en Europe et en Asie au nom du premier ministre. Durant cette période, M. Pearson confie à Matheson la responsabilité du symbolisme canadien. John Matheson travaille très fort avec d’autres personnes à la création du drapeau unifolié et de l’Ordre du Canada.

En 1972, à Ottawa, on invite le juge Matheson à rejoindre la milice où il joue un rôle honoraire et participe à de nombreuses conférences d’associations de la Défense. Il reçoit la Décoration des Forces canadiennes en 1977 et prend sa retraite du 30e Régiment d’artillerie de campagne du Régiment royal de l’Artillerie canadienne en 1982; il a alors le grade de Colonel. Membre à vie de l’Association de l’Artillerie royale canadienne, de l’association de la Brigade de la Royal Canadian Horse Artillery, du Club des Collèges militaires royaux du Canada, de l’Institut interarmées et de la Légion royale canadienne, et membre de l’Association canadienne du renseignement et de la sécurité et de l’Institut canadien des études stratégiques, M. Matheson poursuit ses activités comme conférencier.

John Matheson est surtout connu pour avoir contribué à créer le drapeau canadien et l’Ordre du Canada. Il habite actuellement à Kingston.

2019-11-27T19:10:03-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens