///Col CHL Sharman CMG, CBE, ISO (1881-1970)

Col CHL Sharman CMG, CBE, ISO (1881-1970)

Le colonel Sharman est né à South Woodford, Angleterre, en décembre 1881, il reçut son éducation au collège St Lawrence et passa le premier examen de l’“Incorporated Law Society”. Pendant sa jeunesse il fut attiré par le Nouveau-Monde spécialement par l’excitation de la ruée vers l’or du Klondike.Il joignit la “Police à cheval du Nord-Ouest” en 1898 et servit avec le colonel Sam Steele au Klondike et y devint sergent. Son service avec la “Police à cheval du Nord-Ouest” fut interrompu en 1902 lorsqu’il se porta volontaire pour servir avec le “5th Canadian Monted Rifles” en Afrique du Sud. On lui accorda son congé et il fut prêté au Contingent canadien, toutefois il arriva trop tard pour voir de l’action.Le 31 octobre 1903 le sergent Sharman reçut son congé de la “Police à cheval du Nord-Ouest” (NWMP) ayant accompli sa période de service obligatoire. Immédiatement après sa libération il servit comme secrétaire au Commissaire.

De retour à l’est du Canada avec une position au Département de l’Agriculture, il fut nommé lieutenant provisoire avec la 2e batterie, artillerie canadienne de campagne en avril 1906; il compléta son entraînement de qualification deux ans plus tard, et en juin 1908 il fut promu capitaine. En 1911 il représenta l’Artillerie canadienne comme membre de la délégation canadienne au couronnement du Roi Georges V.

Le capitaine Sharman fut nommé Adjudant de la 8e Brigade de campagne en février 1912, il servit dans cette position jusqu’à la mi-avril 1913, c’est alors qu’il fut promu major et reçu le commandement de la 2e batterie d’Ottawa.

Au début de la Première Guerre Mondiale le major Sharman fut prêté à la Force Expéditionnaire Canadienne et nommé commandant de la 1ère Batterie de la 1ère Brigade. Il fut blessé à Ypres et évacué en Angleterre et ensuite retourné au Canada pour convalescence.

Promu lieutenant-colonel en juillet 1916, il retourna en France pour commander la 4e Brigade, artillerie de campagne canadienne, seule formation d’artillerie à accompagner la 2e Division en France.

En avril 1917 le lieutenant-colonel Sharman fut nommé Instructeur-chef à l’école canadienne de tir d’artillerie à Whitley, Angleterre et de 1917 jusqu’en juin 1918 il servit aussi comme commandant de la réserve d’Artillerie canadienne en Angleterre.

Lors de la formation de la 16e Brigade, une nouvelle unité de volontaires spécialement formée pour servir dans le Nord de la Russie, le lieutenant-colonel Sharman fut choisi comme commandant.

Il devint commandant de l’Artillerie royale et de la Force Dvina et commanda les canons canadiens et russes ainsi qu’un grand nombre de canonnières de la “Royal Navy” lors d’une série d’engagements contre les forces bolcheviques qui étaient beaucoup plus nombreuses. Sa détermination et son habilité pratique furent démontrées lors du transport par traîneau de 3 canons de 60 livres sur une distance de 120 milles de Murmansk au front en seulement dix jours. Un haut-fait que les autorités de l’Artillerie déclarèrent impossible. Le lieutenant-colonel Sharman reçut l’Ordre de St-Vladimir avec Épées, 4e classe par le gouvernement tsariste en reconnaissance de son travail et de ses qualités de chef. À son retour au Canada en juin 1919 il fut nommé colonel breveté.

Reprenant la vie civile et le service civil, il servit comme chef du Service canadien des narcotiques de 1927 à 1946, délégué canadien au comité consultatif sur l’Opium de 1934 à 1946, président de la commission des Nations-Unies sur les narcotiques 1946-1947 et comme membre du comité superviseur des Nations-Unies sur les drogues de 1948-1953. Il prit sa retraite et 1958.

Le colonel Sharman est décédé à Ottawa le 15 mai 1970; son service pour le Canada et les canons du Régiment royal est unique.

2019-11-27T19:10:03-05:00Les grands Artilleurs|

Subscribe to The
Canadian Gunner News/
Abonnez-vous aux
Nouvelles des artilleurs
canadiens